L1 droit : 3 conseils pour la réussir (en 2020)

En première année droit, le taux de réussite est d’environ 30%. Autrement dit, 1 étudiant sur 3 passe en L2 droit. Ce chiffre te surprend ? En réalité, il n’est pas étonnant : la première année de droit est sans doute l’année la plus difficile du cursus. Pour autant, difficile ne veut pas dire impossible. Dans cet article, je vais te donner 3 conseils à mettre en oeuvre pour réussir ta L1 droit.

Clique ici pour accéder à 50 fiches efficaces d’introduction au droit

Conseil n°1 : travailler la méthodologie

L’une des principales causes d’échec des étudiants de 1re année est la mauvaise maîtrise de la méthodologie. A la fac de droit, tu vas découvrir de nouveaux exercices : la fiche d’arrêt, le cas pratique, la dissertation juridique, le commentaire de texte… Pour chacun de ces exercices, il est attendu de toi que tu saches parfaitement appliquer la méthodologie donnée par tes enseignants.

Par exemple, l’un des exercices phares des études de droit, c’est ce que l’on appelle le « cas pratique ». On va te donner une affaire fictive à traiter, avec des faits et un problème juridique qui se pose. Ton rôle sera de résoudre le cas à l’aide d’articles de lois et de jurisprudence (= les décisions de justice).

a résolution du cas pratique ne se fait pas n’importe comment. Il faudra suivre une méthode bien particulière, indiquée par ton professeur ou ton chargé de travaux dirigés. Par exemple, tu dois résoudre le cas pratique sous la forme d’un « syllogisme ».

Le syllogisme est un raisonnement déductif qui se déroule en 3 étapes :

  • La majeure : j’identifie la règle de droit
  • La mineure : je confronte la règle de droit aux faits de mon affaire
  • La conclusion : j’en tire la solution finale

Pour chacun de tes cas pratiques, tu devras suivre ce raisonnement. Si tu ne suis pas cette façon de faire, tu seras sanctionné par une mauvaise note. Autrement dit, la maîtrise de la méthode des exercices juridiques est vraiment primordiale.

Conseil n°2 : travailler ses travaux dirigés

Travailler ses TD (travaux dirigés) est la 2e règle d’or pour réussir sa L1 droit. Mais, qu’est-ce que ça veut dire exactement « travailler ses travaux dirigés » ?

Tout d’abord, travailler ses TD, c’est connaître parfaitement le cours sur la thématique de la séance de TD. Chaque semaine, tu vas avoir une nouvelle séance de travaux dirigés sur une thématique bien particulière de ton programme.

Ainsi, si tu veux vraiment réussir ta L1, chaque semaine tu dois avoir compris le cours à propos du thème du TD. Tu dois donc avoir revu le cours magistral correspondant, voire – le must – être allé complété par des manuels.

Exemple…

Par exemple, le thème de ta 1re séance de droit constitutionnel est « La Constitution ». Tu dois donc parfaitement connaitre les points suivants :

  • La notion de Constitution : qu’est-ce qu’une Constitution dans un Etat ?
  • Les principales classifications : quelle est la différence entre les constitutions écrites et coutumières ? Quelle est la différence entre la Constitution au sens formel et la Constitution au sens matériel ?
  • Tous les Etats ont-ils une Constitution ?
  • La Constitution française : sa date, son origine, ses principaux articles…

Bref, fais en sorte d’être le plus calé à chaque séance de TD. Tu vas voir les notes de malade que tu vas avoir si tu adoptes cet état d’esprit.

Avoir bossé le thème du TD, cela va aussi te permettre de participer en cours. Participe le plus possible. Si tu as peur de lever la main, dis-toi que tu travailles pour toi, et non pas pour les autres. Entre nous, tu as tout intérêt à ce que ton chargé de TD se souvienne de ton nom. Il aura tendance à te mettre de meilleures notes si tu t’investis, si tu participes souvent…

Enfin, travailler ses TD, c’est aussi faire chaque semaine les exercices de la fiche. Même si tu sais que tu n’es pas ramassé, fais-les correctement. Cela te servira d’entrainement pour les examens.

Conseil n°3 : maîtriser le vocabulaire juridique

Tu l’as peut-être remarqué (ou alors tu vas le remarquer) : les juristes ont leur propre vocabulaire. Chaque terme juridique a un sens bien spécifique. Ce sens particulier peut être différent du sens du langage courant. Tu dois donc faire très attention au vocabulaire que tu utilises. Dans le cas contraire, tu pourrais être pénalisé par ton correcteur.

Par exemple, le mot « patrimoine ». Dans le langage courant, le terme « patrimoine » renvoie à ce que l’on possède, à nos biens : « mon patrimoine s’élève à 500 000€ » (ceci dit j’aimerais bien pouvoir prononcer cette phrase).

Dans le langage juridique, le mot « patrimoine » a-t-il le même sens ? Eh bien… Pas exactement. En droit, quand on parle du patrimoine, cela renvoie non seulement à l’ACTIF (ce que j’ai, mes biens) mais aussi au PASSIF (ce que je dois, mes dettes).

Tu le perçois : le sens qu’a un mot dans le langage courant peut être différent dans le langage juridique. Tu dois donc bien utiliser chaque mot au bon moment.

Si tu appliques ces 3 principes, tu vas réussir ta L1 droit.

Je crois en toi.

Jurixio.

Clique ici pour accéder à 50 fiches efficaces d’introduction au droit

Laisser un commentaire