Catégories
Non classé

Quel est le salaire d’un prof de droit ?

prof de droit salaire

Combien gagne un professeur d’université ? Cette question suscite les plus grandes interrogations (et les plus gros fantasmes…).

Qu’on ne s’y méprenne pas, le terme « professeur » est employé ici au sens large. En réalité, à l’Université les enseignants ont des statuts différents, ce qui fait varier leurs salaires respectifs.

Mais alors, combien gagnent les professeurs de Droit en France ? Grâce à cet article, vous allez tout savoir sur la rémunération de votre prof de droit à l’Université (et aussi sur les différents statuts existants).

Le salaire d’un prof de Droit

Attaquons désormais la question que vous vous posez sûrement : quel est le salaire d’un prof de droit ?

L’argent est souvent un sujet sensible, encore plus lorsqu’il s’agit de dévoiler son salaire. Pourtant, les informations sont accessibles.

Et, contrairement à ce que certains profs (en particulier les chargés de TD) laissent paraître, ils ne sont ni à plaindre ni à envier. Le salaire va dépendre du statut de l’enseignant (et on parle ici de « prof » au sens large !).

Le salaire du professeur des universités

Le statut de professeur des universités est le grade le plus élevé de l’enseignement universitaire.

Quand on parle de professeur « des universités » il s’agit d’un statut particulier.

Les professeurs des universités ont réalisé un doctorat puis passé un concours après avoir enseigné en tant que maître de conférences pendant plusieurs années et obtenu une Habilitation à Diriger des Recherches (HDR) auprès du Conseil National des Universités (CNU).

Ils assurent 128h par an de CM (ou 192h de TD).

Les profs d’universités touchent un salaire compris entre 3 100€ et 6 400 € bruts. Le salaire varie selon les classes (normale ou hors classe) et l’ancienneté de l’enseignant.

⚠️ Ces montants n’incluent pas ce que peut gagner un enseignant en assurant des conférences, ou en réalisant des articles scientifiques.

💡Il existe également le professeur certifié et le professeur agrégé.

Le premier est un enseignant du secondaire (collège/lycée) qui a obtenu un contrat de 384h avec une Université. Il enseigne à la fac au lieu de rester auprès des lycéens.

Le second a obtenu une agrégation lui permettant d’avoir le statut de professeur. Il peut s’agir d’un maître de conférences qui a passé l’agrégation (il passe alors le « concours externe spécial » accessible seulement avec un doctorat) ou d’un enseignant du secondaire (qui passe le concours interne ou externe).

Le professeur certifié gagne entre 1700 et 3400 € hors primes. Le salaire évolue à l’ancienneté. Les professeurs agrégés ont un salaire qui varie en fonction de l’ancienneté entre 2 000 et 5 000 €
salaire prof de droit

Le salaire du maître de conférences

Il s’agit du « prof de CM« .

C’est un enseignant-chercheur qui a obtenu une qualification par le Conseil National des Universités (CNU) après avoir réalisé une thèse de doctorat. En revanche, il n’a pas le statut de professeur des universités.

💡Si le docteur ne trouve pas de poste dans un délai de 4 ans après avoir obtenu la qualification, il devra la demander à nouveau.

Lorsqu’il est recruté par une Université, le maître de conférences assure 128h de CM par an.

Sa rémunération varie en fonction de son grade (normal ou hors classe) et de son échelon (c’est aussi un fonctionnaire) allant de 2 200 € à 5 100 €.

⚠️ Encore une fois, ces montants n’incluent pas ce qu’il peut gagner en assurant des conférences, ou en réalisant des articles scientifiques.

💡Le maître de conférence peut être « HDR » cela signifie « habilité à diriger les recherches ». L’HDR est le plus haut niveau d’études après le doctorat. Il permet à l’enseignant de pouvoir diriger des thèse (un professeur des universités n’a pas besoin de cette habilitation qu’il a déjà obtenue au préalable. Son statut lui permet d’être directeur de thèse).

Le salaire de l’ATER

Il s’agit d’un doctorant en fin de cursus (ce statut peut être obtenu notamment lorsqu’il reste moins d’une année de travaux) ou d’un docteur qui vient de soutenir sa thèse.

Il assure généralement des TD (il peut aussi parfois obtenir des CM).

Son contrat est de 192h TD 128h CM à temps plein pour 3 ans. Il peut être de 6 ans à temps partiel (généralement 96h TD ou 64h CM minimum).

Il est rémunéré environ 2 000 € bruts mensuels à temps plein et son salaire s’élève à 1 500 € à temps partiel.

Le salaire du doctorant sous contrat doctoral

Il s’agit d’un étudiant en doctorat dont la thèse est financée. C’est le fameux contrat doctoral qui est décroché pour 3 ans. Dans le cadre de cette convention, le doctorant assure des TD pour 64h annuelles maximum.

Il est rémunéré environ 1 800 € bruts par mois en moyenne (le minimum étant d’environ 1 600 € bruts, lorsque le doctorant n’assure aucune activité d’enseignement).

Le salaire du vacataire

Ici, on retrouve les chargés de TD qui ne bénéficient pas de l’un des statuts ci-dessus.

Il peut s’agir d’un doctorant ou encore d’un professionnel du monde juridique.

Un vacataire qui réalise 96h sur l’année universitaire aura en tout 3 975 € bruts (autant dire que par mois, c’est très limite…).

Ils ne peuvent réaliser qu’un quota d’heures déterminé à l’année (par exemple 96h) ce qui réduit particulièrement leurs gains financiers.
En effet, si le taux horaire est fixé à 41,41 € bruts, sur la durée, le salaire qu’ils se font est très réduit, puisqu’ils ne peuvent pas réaliser autant d’heures qu’ils le désirent.

Et dans le secteur privé ?

Il existe les universités privées (comme l’Université catholique de Lyon) qui fonctionnent davantage comme une entreprise.

Les salaires ne dépendent donc pas de grilles indiciaires de la fonction publique, mais du bon vouloir de l’établissement.

Qui sont les « prof de Droit »?

Devenir enseignant à la fac impose, de manière générale, un cursus long : le doctorat.

Après avoir soutenu sa thèse, le docteur doit obtenir une qualification lui permettant de prétendre à un poste de maître de conférences : c’est le CNU qui décide.

Mais, il y a des cas dans lesquels le doctorat n’est pas nécessaire.

Quelle différence entre professeur et maître de conférences ?

Le professeur des universités est un ancien maître de conférences qui a obtenu une « HDR » et passé un concours. Il s’agit d’un titre particulier.

💡 Les codes veulent que lorsqu’un étudiant s’adresse à un professeur il emploi la formule « Madame le professeur ou Monsieur le professeur ».

Bon à savoir pour rédiger vos mails ou vos lettres de candidature en master. Pendant qu’on y est, évitez les « cordialement », « amicalement ». Préférez les « respectueusement ».

Le maître de conférences obtient ce statut après avoir obtenu le « CNU ». Il s’agit d’une qualification indispensable pour pouvoir ensuite prétendre à un tel poste dans une fac.

Le docteur soumet son dossier au Conseil qui va l’analyser et lui octroyer (ou pas) la qualif. Elle est valable 4 ans, pendant lesquels le futur MCF va faire un « tour de France » pour tenter de trouver un poste.

Comment devenir chargé de TD ?

 Il existe plusieurs possibilités pour assurer des fonctions de chargé de TD :

  • Être doctorant (financé ou non) ;
  • Être docteur en droit ;
  • Être professionnel du Droit et justifier de l’exercice d’un certain nombre d’heures à l’année (un auto-entrepreneur peut également prétendre à une telle activité sous conditions).

Bonus : c’est quoi un doctorat ?

Le doctorat mériterait bien plus qu’un petit paragraphe tant il impose des développements plus importants.

Il s’agit de la voie principale pour accéder aux métiers de l’enseignement universitaire (mais il ouvre d’autres perspectives !).

💡 Il existe le doctorat purement universitaire et le doctorat professionnel. Dans ce cadre l’étudiant travaille généralement pour une entreprise (et peut bénéficier d’un financement CIFRE). Il réalise les recherches pour le compte de celle-ci.

Il s’agit d’un très haut niveau d’études (bac + 8) qui apporte à l’étudiant une expertise particulière, entre autres.

Entre autres, car le doctorat forme l’esprit, apporte une rigueur sans pareille, une capacité d’analyse et de synthèse très développée.

C’est un diplôme qui se prépare, en principe, en 3 ans (c’est le minimum). La réalité en Droit est différente : la moyenne est portée à 5 années.

combien gagne un prof d'universite

Le doctorant réalise des recherches très poussées sur un sujet qu’il détermine. Il doit dégager une problématique à laquelle il répondra au travers de sa thèse. C’est cet écrit d’environ 500 pages qu’il devra défendre corps et âme.

Durant cette poignée d’années, l’étudiant pourra (devra) suivre des modules de formations divers (il est tenu de réaliser au moins 100h). En parallèle il enseigne et peut rédiger des articles scientifiques. Le doctorat est une longue aventure fabuleuse mais semée d’obstacles.

La soutenance de thèse marque la fin du doctorat et le début d’autres aventures. Le jeune chercheur soutient son argumentation devant un jury constitué au préalable.

Les années de doctorat sont marquées par une grande autonomie de travail. L’étudiant est encadré par un ou deux directeurs qui le guident et le conseillent.

Cependant, il cherche, analyse, réfléchit et structure seul sa pensée. Il s’agit avant tout d’une épreuve de mental qui imposera organisation, rigueur et discipline (la motivation ne suffit vraiment pas).

Pour réaliser un doctorat, il faut être titulaire d’un master (bac + 5) recherche. Selon les écoles doctorales et les laboratoires, une certaine moyenne au mémoire de recherche sera exigée (voire une mention).

Pour pouvoir s’inscrire en doctorat, outre les exigences relatives au dossier, il faut avoir un directeur de recherche (un professeur ou MCF HDR) prêt à suivre l’aventure. Il est nécessaire de déterminer un sujet de thèse pertinent et porteur. En d’autres termes, un sujet sur lequel il y a matière à travailler pour apporter des solutions à un problème identifié. Il évoluera évidemment au gré des recherches.

Le doctorat ouvre la voie à des passerelles : il permet d’intégrer une école d’avocat ou être auditeur de justice sans avoir à passer le CRFPA ou le concours de l’ENM.

Il peut également servir dans le monde de l’entreprise ou des organisations internationales qui peuvent être attirées par des docteurs expérimentés dans des domaines particulièrement techniques.

Laisser un commentaire