Catégories
L1 droit

La première année de droit est-elle difficile ?

La première année de droit est-elle difficile ?  Les études de droit sont-elles faites pour vous ? Beaucoup d’étudiants, avant de se lancer dans l’aventure, se posent ces questions et la plus fatidique : celle de savoir si la première année de droit est difficile. Les études de droit sont des études longues, qui impliquent une bonne dose d’organisation et de discipline pour venir à bout. 

Selon nous, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse aux questions. Tout est relatif. Chaque année de la L1 au M2 peut être considérée comme la plus difficile. En réalité, chaque année a sa spécificité. Selon les profils, cela semblera plus ou moins facile à surmonter. Le niveau de difficulté sera plus ou moins intense selon les étudiants. Mais quel qu’il soit, rien d’insurmontable, croyez-nous. On l’a fait avant vous 😉. 

Une chose est sûre, il y a des difficultés à braver dès la L1 : passage de la fac au lycée, organisation et méthodologie. Mais avec les bons conseils que vous trouverez ici, vous aurez tout pour réussir cette première année de droit qui vous semblera plus facile.

S’adapter au passage lycée/université pour réussir sa première année de droit 

La L1 se caractérise par le grand saut du lycée à la fac. Peu importe le bac que vous avez eu, peu importe les spécialités que vous avez suivies au lycée, vous ne serez ni mieux, ni moins bien préparés. L’Université fonctionne différemment avec de nouvelles attentes. Vous devrez faire preuve d’autonomie, donc qu’importe que vous n’ayez pas choisi l’option géopolitique et sciences politiques. Eh oui, quoi que vous ayez fait au lycée, le programme de la première année de droit sera complètement nouveau.

💡 Si vous avez préféré les mathématiques au lycée, pas de panique, la logique que vous avez acquise vous aidera à mieux maîtriser le syllogisme juridique. Vous étiez plutôt un poète dans l’âme préférant la littérature ? Pas d'inquiétude, le droit est une science des mots. La syntaxe et l’orthographe y sont primordiales. Ah, vous étiez plutôt indécis ou avez eu des penchants socio-économiques ? Bonne nouvelle, le droit est partout et demande une bonne culture générale. Vous voyez, quelle que soit la spécialité choisie, vous avez toutes vos chances de réussir la première année de droit avec brio. Et les suivantes évidemment !

L’autonomie 

Ce qui explique le taux d’échec en L1 droit n’est pas l’incapacité des étudiants à y faire face, mais leur difficulté à travailler de manière autonome. Environ 50 % : c’est le taux d’échec en L1 droit. Il n’est pas pour autant dû à la difficulté de la première année de droit. En effet, de nombreux étudiants abandonnent et/ou préfèrent se réorienter

Pourquoi ? Parce que le passage du lycée à la fac n’est pas une transition douce et l’autonomie requise à l’Université peut faire baisser les bras des moins téméraires. En d’autres termes, rien ne présage que la L1 droit soit plus difficile. 

Tous les étudiants sont capables de réussir leur licence de droit. Ce taux n’est pas suffisamment représentatif de la difficulté quand on sait qu’en majorité ils n’ont pas donné l’investissement nécessaire à leur réussite car ils savaient qu’ils voulaient se réorienter. En général ces échecs sont dû à une difficulté d’adaptation ! Rien de plus. 

Vous souhaitez connaître les fournitures indispensables pour la fac de droit ? Cliquez sur cet article pour préparer votre rentrée comme il se doit ! 

Alors, how to get away with la première année de droit ?

Vous arrivez tout beau, tout neuf, prêt à entamer une belle aventure : les études de droit. Et là, on vous laisse la liberté de ne pas aller en cours magistral, on vous donne des devoirs astronomiques chaque semaine sans jamais vous ramasser. Pas d’interro surprise (en général), donc vous remettez au lendemain… L’emploi du temps de L1 est plutôt léger. Bref, cette nouvelle aventure a tout pour plaire. Mais, si vous la débutez en procrastinant, il est certain que vous la rendez plus difficile.

Apprendre à gérer sa liberté

Vous quittez les bancs du lycée pour rejoindre ceux de la fac. À l’Université, la présence en cours n’est pas toujours vérifiée. Autrement dit, vous bénéficiez d’une grande marge de liberté.

Attention, seule la présence en cours magistral ne fait pas l’objet d’un contrôle. Pour les travaux dirigés (TD), vous devez émarger, donc, gare à vous. Si vous manquez plusieurs séances sans le justifier, vous pouvez être défaillant pour les partiels voire perdre votre bourse pour les concernés. 

première année de droit difficile

Cela étant précisé, il faut également prendre garde : ne pas aller en CM pourrait vous porter préjudice :

  • Pendant ces moments, vous étudiez l’essentiel d’un cours

En y assistant, vous pouvez être attentif et mieux retenir certains détails voire poser des questions. En d’autres termes, vous gagnez du temps pour la suite, car vous aurez plus de facilité à apprendre et mémoriser les cours.

  • Cela dit, si vous décidez de ne pas y aller, il faudra être suffisamment discipliné pour travailler par soi-même en toute autonomie

En effet, ne pas y aller ne signifie pas qu’on n’a rien à faire… Il faut tout de même intégrer le cours d’une manière ou d’une autre. Sinon, pourquoi s’inscrire à la fac ? Ainsi, il faudra prendre des temps pour rattraper le cours et l’intégrer. 

💡 L’emploi du temps d’un L1 se compose de 20 à 25h de cours par semaine. Léger n’est-ce pas ? Ne vous méprenez pas, il ne s’agit que des heures sur papier. Il faudra dégager du temps à la maison pour : revoir régulièrement les notes prises en CM, travailler ses TD avec assiduité, approfondir ses cours et les mémoriser. Bref, il faut ajouter un bon paquet de temps de travail.

  • Le nombre d’heures de TD par semaine est compris entre 4 et 6 heures selon les universités, mais la préparation de ces travaux vous demandera plus d’une dizaine d’heures.

Eviter la procrastination

La régularité et la discipline devront vous guider pendant toutes vos études. De la première année de droit à la dernière. Sinon, vous vous rendrez la tâche difficile. Plus vous remettez au lendemain, plus vous accumulez le retard qui vous fera perdre la motivation. 

Facilitez-vous la tâche en travaillant régulièrement (relisez vos notes de cours tous les soirs) et avec discipline (même lorsque vous en avez moins envie, faites cette séance de TD, plus vous vous entraînez, plus vous progressez. La réussite n’est pas très loin). 

La discipline sera d’autant plus importante qu’on ne vous ramassera pas forcément les devoirs préparés. C’est au bon vouloir du chargé de TD, alors gardez en tête que vous le faites avant tout pour vous, pour développer votre raisonnement juridique essentiel à la réussite de la première année de droit (et de toutes les autres) !

Travailler par soi-même, pour soi-même, voilà ce que vous devez retenir.

@jurixio_

Préparer votre rentrée en fac de droit ⚖️ #facdedroit #fac #droit #universite #etudesdedroit

♬ Doja – Central Cee

Le système de la fac de droit

On vous l’a dit, entre la fac et le lycée, le système change. Vous découvrez un nouveau monde qui implique a fortiori de nouvelles méthodes de travail et une autre organisation. 

⇒ Pour plus de détail sur le fonctionnement des études de droit en général, voici un article qui apporte de nombreuses précisions : cliquez ici pour y accéder !

Les unités d’enseignement

Alors, que fait-on en L1 ? En première année de droit et jusqu’au master, on a généralement des unités d’enseignement dites « fondamentales » aka les « majeures » et des unités « complémentaires » aussi appelées « mineures ».

  • Les unités fondamentales se composent d’un CM et d’un TD analogue c’est-à-dire que le cours magistral sera approfondi par des séances de travaux dirigés en plus petit comité.

💡 Les TD permettent de revoir des thématiques de cours de manière plus détaillée et de s’entraîner aux exercices juridiques. Autrement dit, les TD constituent l’une des clés qui vous aideront à réussir la première année de droit. Sans entraînement, les chances de succès sont réduites, alors autant profiter des dix séances de TD pour parfaire son raisonnement juridique. L’objectif de ces travaux est de vous aider à comprendre le raisonnement juridique essentiel pour réussir les études de droit. 

La séance de TD est à préparer à l’avance. La fiche (ou plaquette) est ennoyée à l’avance, et vous devez étudier les documents, préparer des fiches d’arrêts et un exercice juridique. Le meilleur conseil que nous puissions vous donner est de les faire avec sérieux et assiduité.

Plus vous réaliserez ces travaux, plus vous vous perfectionnerez. Aussi, en travaillant avec régularité, vous serez à jour dans vos cours et plus en capacité de poser des questions lors des séances si des éléments ne sont pas bien compris. Vous trouverez que la première année de droit n’est pas si difficile finalement, car à force de travailler régulièrement, vous allez progressivement vous améliorer. Vous n’aurez pas à bâtir la maison d’un coup avant ou lors de l’examen. Vous aurez déjà appris à le faire pas à pas tout au long du semestre😎. 

  • Les unités complémentaires vous permettent d’étudier des matières diverses ouvrant davantage votre culture générale et juridique. Leur composition va dépendre des universités. Vous pouvez par exemple y retrouver des langues (anglais, espagnol…), de l’informatique, de l’économie, de la science politique, de la sociologie et évidemment des matières plus juridiques comme de l’histoire du droit, de l’introduction au droit administratif. 

Les examens à la fac de droit

Et les examens dans tout ça ? On appelle ça les partiels pour les examens de fin de semestre et les contrôles continus (galop d’essai ou khôlle) pour ceux de mi-semestre, généralement imposés en TD.

  • L’examen de mi-semestre : il se déroule dans le cadre du TD et concerne donc les matières majeures. Il s’agit de réaliser un exercice juridique (cas pratique, commentaire ou dissertation). La durée varie : 1h30 à 3h00 selon les modalités.
  • L’examen terminal : il concerne tant les matières fondamentales que complémentaires. Ce sont tous les CM qui font l’objet d’un partiel à la fin du semestre. 
    • Pour les matières mineures, il s’agit généralement de questions de cours ou de réflexion. L’examen dure entre 1h30 et 2h00 mais cela peut varier. 
    • Pour les matières majeures, les exercices seront plus conséquents : cas pratique, commentaire ou dissertation. La durée est généralement de 3h00.

💡 Il semblerait que de plus en plus d’universités suppriment le fonctionnement actuel. Il n’y a plus de partiels en fin de semestre et les CM comme les TD font l’objet d’évaluation par le contrôle continu. 

Le programme 

C’est quoi le programme en première année de droit ? S’il varie légèrement d’une Université à l’autre, des fondamentales reviennent toujours. 

💡 Mais avant de vous présenter le programme de la première année de droit, faisons un rapide point : la summa divisio droit public et droit privé est fondamentale. C’est celle qui vous suivra tout au long de vos études de droit (de votre vie de juriste même !). Le droit privé correspond à tout le droit qui encadre les relations entre particuliers (vous comprendrez quand vous voudrez vendre votre vieux code civil usager à un pauvre L1 sans défense). Le droit public organise les pouvoirs publics et leurs relations en général.

  • En droit public vous découvrirez notamment le droit constitutionnel (pendant les deux semestres) qui organise les institutions de l’État. 
    • En TD vous aurez généralement des documents à lire et des exercices de type commentaire (de texte ou de décision) ou dissertation. 
  • En droit privé, vous découvrirez certaines dimensions du droit civil comme le droit des personnes, le droit de la famille et parfois le droit des biens au second semestre. Tout cela après avoir étudié l’introduction générale au droit au premier semestre. 
    • Généralement les séances de TD vous permettent de vous entraîner à rédiger des fiches d’arrêt. Vous avez également des exercices juridiques à préparer de type dissertations, cas pratiques voire commentaire d’arrêt.

Quant aux matières complémentaires, il y a des différences entre les universités, mais vous aurez toujours en moyenne 4 matières mineures en plus des majeures. Vous retrouverez généralement une ou plusieurs matières d’histoire du droit. Vous bénéficierez d’une introduction à l’organisation administrative et judiciaire (aka institutions juridictionnelles), aux relations internationales ou encore à la science politiques. Parfois, vous aurez économie ou sociologie

Trouver son organisation pour bien réussir 

Tous les éléments évoqués précédemment vont vous demander d’apprendre à vous connaître pour trouver l’organisation la plus adaptée à votre profil. L’idée est d’être productif : travailler mieux sans travailler plus. Il faudra être stratégique, discipliné et assidu.

  • Apprenez à vous connaître : quand travaillez-vous le plus efficacement ? À quelle fréquence ? Dans quelles conditions ? Comment retenez-vous le mieux ? Une fois ces éléments clairement établis, vous saurez mieux choisir votre support d’apprentissage et de révision : fiches, relecture intégrale du cours, cartes mentales, schémas. C’est la raison pour laquelle il faut vous y mettre immédiatement, plus vite vous essayez plus vite vous saurez ce qui est le plus adapté.

Pour être le plus productif possible fixez-vous des objectifs avec la méthode SMART, travaillez en faisant des pauses régulières dès que vous en ressentez le besoin, évitez les distractions, reposez-vous suffisamment et mangez bien. 

  • Soyez régulier : on se répète, mais c’est essentiel. Ne procrastinez pas pour trouver la meilleure organisation qui soit. C’est en faisant régulièrement et en répétant suffisamment souvent que vous mémoriserez mieux les informations. La charge de travail étant importante, mieux vaut ne pas laisser traîner.
  • Soyez impliqué : apprendre le droit ça n’est pas juste lire les cours des prof’. Il faut les comprendre, se les approprier. Pour cela rien de tel qu’une bonne dose de curiosité. Approfondissez vos cours à l’aide des ouvrages suggérés par vos enseignants (la fameuse bibliographie de début d’année), posez des questions aux chargés de TD lorsque vous ne comprenez pas ou que vous souhaitez en savoir plus, effectuez des recherches pour mieux connaître un concept. 

Amusez-vous mais ne vous limitez pas à apprendre les corrigés des exercices : ça n’a aucun intérêt. C’est comme apprendre par cœur les coups d’un adversaire aux échecs… Vous ne serez pas meilleur stratège de cette manière. Avec une telle implication, l’apprentissage vous semblera bien plus facile et votre organisation sera plus efficace.

Acquérir les bases du droit pour réussir ses études de droit 

Le droit constitue une nouvelle langue. Voilà pourquoi nous disions que peu importait votre spécialité au lycée. Aucune ne vous prépare mieux à réussir les études de droit. Il faudra maîtriser le langage juridique dès la première année pour éviter de perdre du temps les années suivantes car vous aurez d’autres choses à travailler. L’autre base essentielle est la méthodologie juridique.

Elle constitue le squelette de vos études de droit. Elle vous permettra de venir à bout de cette aventure avec facilité à condition de bien la maîtriser. La rigueur constitue le ciment entre la méthodologie et le langage juridique. Plus vous êtes précis, plus votre raisonnement (qui constitue l’application de la méthodologie juridique) sera clair et plus vos notes seront excellentes.

  • Pour y parvenir 2 ingrédients : 
    • Se constituer un lexique dès qu’un nouveau terme apparaît (donc on ne l’ignore pas !) : n’hésitez pas à faire l’acquisition d’un dictionnaire de vocabulaire juridique !

💡 D’ailleurs, les livres indispensables en L1 droit sont : la Constitution, le code civil, un dictionnaire de vocabulaire juridique ; et on ne saurait que vous recommander La Constitution introduite et commentée de Guy Carcassonne qui vous aidera à mieux apprendre le droit constitutionnel. N’hésitez pas à emprunter une ou deux références recommandées par vos enseignants.

  • Être actif en TD : cela signifie préparer sa séance (et oui, tous les documents sont à lire…), ses exercices (au moins des introductions et plans détaillés), poser des questions, participer. Tout ce qui vous aidera à mieux retenir votre cours. Plus vous vous impliquez en TD, moins vous aurez à travailler à côté. Toutes les économies sont bonnes à prendre.

En maîtrisant ces bases essentielles vous anticipez la L2 droit souvent décrite comme l’année la plus difficile (mais on vous l’a dit, tout est relatif, vous aurez plus de maturité, donc plus de facilité à affronter les obstacles…). En L2 vous devrez vous adapter au rythme effréné des trois matières à TD qui vous imposeront plus de travail. 

Vous devrez aussi démontrer une maîtrise plus poussée de la méthodologie car les matières étudiées demanderont plus de réflexion que celles de L1. Mais, en suivant ces bons conseils, vous serez parés pour la deuxième année de droit qui ne vous semblera pas plus difficile que la première

Comme le dit le dicton, la L1 permet de savoir si vous êtes fait pour la fac, la L2 pour le droit ! 

Article rédigé par Kahina Khadraoui
Doctorante en droit

Laisser un commentaire