3 conseils méconnus pour réussir ses études

Il y a quelques jours, Jurixio m’a proposé d’écrire un article pour les étudiants.
J’ai eu carte blanche sur l’écriture, pas de thème imposé, pas d’attentes particulières.

Étant étudiant depuis bientôt 5 ans, je me suis dit que j’allais vous partager des leçons que j’ai apprises au cours de mes études de droit.

Ce ne sont pas forcément des leçons faciles à assimiler, elles nécessitent de prendre un peu de recul. Toutefois, il y a des choses que vous devez comprendre le plus tôt possible pour passer des études plus sereines et garder votre enthousiasme tout au long de votre cursus universitaire.

Leçon 1 : La vie avant les études

Les études ne doivent pas remplacer votre vie.

Vous ne devez pas avoir l’impression de perdre tout contrôle pendant vos études.

Vous n’êtes pas des esclaves de l’université.

Les professeurs dispensent les cours.

Vous les apprenez.

Et l’université vous délivre un diplôme à la fin de l’année.

C’est tout, vous n’avez aucune autre obligation.

Ne faites pas tourner votre vie entière autour de vos études.

Ayez des projets en tête, ayez des amis en dehors de l’université, faites des activités n’ayant rien à voir avec l’université, fixez une heure à partir de laquelle vous ne parlez plus des cours.

Vous ne pouvez pas donner 40 heures de votre temps chaque semaine dans votre formation professionnelle sans prendre AU MOINS quelques heures pour votre formation personnelle.

Votre santé physique, mentale, votre vie sociale, sentimentale, familiale, votre condition physique, vos objectifs en cours, toutes ces choses devraient compter autant pour vous que vos résultats universitaires.

Ça ne veut pas dire que vous devez négliger vos cours, vous dire « je n’ai qu’une vie » et partir à l’autre bout du monde demain, ça veut dire chercher un équilibre .

Voyez vos études comme votre travail, votre responsabilité puis faites en sorte d’avoir des choses à faire qui vous passionnent en rentrant chez vous.

Vivez une double vie.

Le jour, vous portez la casquette d’étudiant.

Après les cours, vous pouvez porter la casquette d’entrepreneur, de Youtuber, d’auteur, de sportif, ou simplement enlever la casquette d’étudiant et prendre un peu de temps pour vous, en tant que personne.

En réalité, vous n’avez pas besoin de travailler toute la journée sur vos cours.

Je ne donnerai pas forcément ce conseil à des étudiants en médecine ni à des étudiants en classe préparatoire car le volume de travail n’est pas le même.

Mais en droit, vous avez le temps de vous occuper de vous. Ce sont des études difficiles, je suis le premier à le dire..

Mais vous pouvez quand même trouver quelques heures par semaine pour travailler sur vous, pour améliorer votre vie personnelle : vos relations, vos finances, vos objectifs sportifs..

Si vous êtes productifs, vous arriverez à vous dégager du temps.

Il a plein de vidéos sur l’efficacité qui se cachent sur la chaîne YouTube de Morgan ou sur la mienne, investissez sur vous, regardez ces vidéos.

Et si vous avez une envie très forte de lancer un projet, sachez que si un projet compte réellement pour vous, vous trouverez du temps. Peu importe les difficultés.

« You always figure out how to do something once you want it enough » (@stoictalk)

Leçon 2 : La performance avant l’apparence

Quand on est étudiant, on aime se rassurer en « paraissant productif ».

On aime passer du temps à la BU, être vu comme « celui qui reste toute la journée à la bibliothèque ».

On aime remplir le bureau de manuels, de fiches colorées et de stabilos Boss et d’avoir toujours un Thermos de café bien chaud à disposition.

On aime faire ça car c’est rassurant.

Paraître faire quelque chose est toujours rassurant.

Le problème est que la feuille blanche de l’examen qui vous attend dans quelques mois s’en fiche des heures que vous avez passé sur un bureau.

Il n’y a pas de point bonus pour le nombre d’heures de présence à la BU.

Et j’ai été moi même le premier fautif. Je voyais ça comme un challenge : celui de passer le maximum d’heures possibles à la bibliothèque.

Je gardais toujours mes fiches dans mon sac à dos, toujours un café à la main, le bureau toujours remplis de manuels, je restais à la BU jusqu’à la nuit..

Mais mon efficacité était proche de 0.

À l’inverse, depuis quelques années, je me concentre sur ce qui est désagréable et peu rassurant.

Je travaille chez moi ou à la bibliothèque avec une seule chose en tête : apprendre une partie d’un cours.

Je passe très peu de temps à remettre mon cours au propre, je ne fais pas de fiches, je n’étale pas des manuels que je ne lirai pas sur ma table, je me concentre sur mon rôle d’étudiant : apprendre.

Je me pose plein de petites questions sur mon cours : pourquoi-ci, pourquoi ça, quelle est la définition de ça, puis-je citer un exemple de ça etc..

Le but est de faire chauffer mon cerveau, de faire travailler ma mémoire et de faire des pauses régulièrement.

Je ne fais pas de fiches, seulement des flashcards avec le logiciel Anki.

Et cette méthode de travail me permet d’avoir le temps de vivre une vie étudiante plus agréable.

C’était la deuxième leçon : la performance plus que l’apparence.

Leçon 3 : Le processus avant le résultat

Ne vous concentrez pas sur vos notes, concentrez vous sur vos révisions.

Si vous travaillez suffisamment, que vous passez moins de temps à appréhender le futur et que vous prenez beaucoup de recul sur vos études et examens, vous allez y arriver.

La vérité est que des milliers d’étudiants valident leur année au bout du compte, vous allez en faire partie également.

L’autre vérité est qu’un redoublement n’est absolument pas éliminatoire, vous pourrez toujours avoir vos chances lors de la sélection.

Une dernière vérité est que le parcours parfait n’existe pas. Que tous les étudiants ont déjà eu une (très) mauvaise note, que beaucoup d’étudiants finissent par trouver leur place et que le futur n’est pas aussi effrayant qu’on le présente.

Il y a aura toujours de la place pour les étudiants ambitieux, qui travaillent et qui ne cherchent pas de responsables de leurs échecs.

Pour en revenir sur le processus, voici ce que je peux te conseiller :

-Les étudiants se concentrent sur le résultat, ils se disent «dans quelques semaines j’aurai un examen et j’ai l’impression de ne rien savoir ».

Ils ne pensent qu’aux résultats, qu’à l’examen à venir, qu’au sujet potentiel, qu’à la note qu’ils pourraient avoir..

Ne fais pas cette erreur, concentre toi sur le processus.

Concentre toi sur ton quotidien, sur tes séances de travail d’aujourd’hui.

Fais en sorte de renforcer tes habitudes, plus tu feras l’effort de te poser sur un bureau au calme et plus ça sera simple de répéter cette action.

Nous sommes des « produits de nos habitudes » comme le dit Jeff Haden (auteur du livre « The motivation myth »).

Tu passes chaque journée des heures à reproduire des habitudes (bonnes ou mauvaises) intégrées dans ton cerveau depuis des années.

C’est pourquoi l’on est très mauvais à estimer le temps que l’on passe sur le téléphone chaque jour, c’est devenu une habitude.

Si tu renforces tes habitudes positives comme celle de travailler sur un bureau, d’aller courir ou de travailler sur ta vie personnelle, tu vas le faire presque inconsciemment.

En tout cas, ça te demandera beaucoup moins de volonté de le faire.

Si tu arrives à faire en sorte de rendre le processus de « se poser sur un bureau et rentrer dans un état de concentration » presque automatique, tu n’auras plus besoin de te soucier de tes prochains examens.

Concentre toi sur le processus et tu auras des résultats.

Concentre toi sur les résultats et tu n’amélioreras pas le processus.

Et ce que je dis fonctionne aussi pour tous tes autres objectifs.

Ne te focalise pas sur le physique que tu as actuellement, concentre toi sur le nombre de fois que tu as fait ton sac de sport et que tu es parti de chez toi.

Ne te focalise pas sur le nombre de fois que tu as « mangé sainement », concentre toi sur les aliments que tu prends lorsque tu fais tes courses.

Ne te focalise pas sur le nombre de pages qu’il te reste à écrire pour finir ton livre, concentre toi sur l’habitude de te poser sur un bureau et d’écrire.

C’était la 3ème leçon.

Conclusion

Les études ne sont pas simples mais il y a des dizaines de façons de rendre le processus d’apprentissage plus simple.

Il existe sur nos chaînes Youtube respectives des dizaines de vidéos sur l’efficacité, l’organisation et sur la vie étudiante de manière générale.

Investissez sur vous. Ne passez pas la journée à regarder des contenus qui ne vous apprennent rien, qui vous énervent ou vous démoralisent.

Soyez exigeants avec votre temps libre. Utilisez le bien.

Entourez vous de personnes meilleures que vous, apprenez des autres et vous progresserez très vite.

On se retrouve très bientôt sur Youtube, sur Instagram ou sur nos différents contenus.

Greg.

Ma chaîne YouTube : Grégoire Dosser

Mon podcast : Le podcast des étudiants, sur Spotify et sur Apple Podcast

Ma newsletter: gregoiredossier.com

Laisser un commentaire